Loading...
HOME 2020-08-07T12:42:14+00:00

Certaines personnes me disent: « Ce temps est si terrible, si dur… Comment pratiquer avec succès en ce moment si difficile? »

Je réponds : « Bénissez le Kali Yuga ! Bénissez-le avec tout votre être ! Chaque instant est pratique. Chaque pas est pratique. Chaque expérience est pratique. Chaque souffle est pratique. Chaque rencontre est pratique. Tout est dévoilé ! Tout est transparent ! Tout rayonne avec la lumière du diamant ! Aucun temps n’a été si favorable ! Il vous suffit de garder la conscience afin que la pratique et ses fruits mûrissent spontanément.

Ne gardez rien dans vos mains ! Ne gardez rien dans votre esprit ! Ne gardez rien dans votre cœur ! Nus, laissez simplement que la brise souffle. Nus, simplement dansez comme un fil d’herbe mû par le vent ! »

Martino Nicoletti

News

CHAMANE : UN ARTISTE TOTALE

« CHAMANE : UN ARTISTE TOTALE », sur le magazine Inexploré un long reportage par Martino Nicoletti (Inexploré, hors-série n. 08, novembre 2019)   « S’approcher de la [...]

La Voie du Dzogchen : réveil, Illumination et « corps de lumière » au Tibet

Une vidéo consacrée au Dzogchen et à la présentation du livre de J.L. Achard sur le système de méditation A-Khrid.   LIEN   Lien au [...]

Présentation du nouveau livre de Martino Nicoletti consacré à la Voie du guerrier spirituel

Sur Youtube la présentation du nouveau livre de Martino Nicoletti consacré à la Voie du guerrier spirituel.   https://www.youtube.com/watch?v=xWF8rkMbHcc&t=619s  

LA « CONSCIENCE CORPORELLE DYNAMIQUE » PRÉSENTÉE A LA TÉLÉVISION NATIONALE ITALIENNE

La Conscience corporelle dynamique a été présentée à l’émission culturelle Geo & Geo de la chaîne nationale italienne Rai Tre. La présentation a été l'occasion pour parler [...]

Rencontrer notre corps afin d’accéder à la Source infinie de notre véritable existence terrestre

« L’eau garde vraiment beaucoup de souvenirs, Nina. Des souvenirs fluides, insaisissables. Des souvenirs qui deviennent des voix pour ceux qui sont capables de devenir semblables à l’océan ».

Extrait de : Ames de sable (roman)

Des mondes éloignés et suspendus, évoqués uniquement à travers les outils de la disparition et de l’absence, et interprétés grâce à un puissant primitivisme visuel.

Ouvrages